Plaisent aux dieux, les cruelles métamorphoses


Bonjour à tous les malheureux qui se sont écartés du bon chemin pour venir échouer ici, dans cet antre infernal aux incantations sulfureuses.

Autant la politique est une lutte sans concessions à tous les étages, autant la foi non dogmatique est une manifestation positive et pacifique.

A toi Maître de séant, ministre plénipotentiaire d'un monde réformé, messie culturel de l'homme lobotomisé, je pose la question : que ne vas-tu pas introduire en ton temple le doux venin qui plaît aux dieux ? Mets le monde en musique et ne fait pas le sourd. Les muses cherchent un conducteur, non un censeur. Car, bien souvent hélas, le chiffre passe avant les lettres, et la censure est dans toutes les têtes. Certains éditeurs vont même jusqu'à se réfugier derrière le caractère inclassable de l'œuvre et tuent l'échanson. D'autres s'en approchent avec élégance pour mieux la circonscrire dans le piège insidieux de leurs réserves empruntées pleines de bons sentiments. En réalité, ils n'ont qu'une boutique à la place du cœur, et pour tout ciel, un savant mélange d'orgueil. Alors, ne laisse pas les muses sans voix, ne crains pas le soma qui brûle les lèvres, réponds à l'écho des nymphes, et viens au sanctuaire de l'âme échappée de sa prison dorée, libérée de tout clivage. Viens en son espace intérieur que tu te plais à murer comme Troie. Ne laisse pas lettres mortes ce qui vient à la présence malgré toi. N'isole pas le monde de son potentiel merveilleux.

286 pages

ou commande directe 20 euros frais de port gratuits sur PAYPAL : maxime.delettre0@free.fr

L'apôtre du néant

Si tu ne donnes pas à ce que tu considères beau, une autre substance que celle qui nous apparaît physique et sympathique, alors jette-toi du haut de ton inculte tristesse. L'idée n'est pas de vouloir travestir son esprit, mais de lui éviter l'écueil de l'apparente emprise des évidences, alliées au conformisme.

Celles-ci se sont rendues maîtresses de l'intellect à la fois crédule et incrédule, sur le modèle unilatéral d'une réflexion scannée par l'image. Comprends-tu, si tu trouves la forme belle, et qu'en cette forme, la beauté ne t'inspire qu'une leçon de choses même sublimée par l'idée, ton réflexe à matérialiser pour théoriser, te promet au règne de la rusticité fardée. Pour ma part, derrière la forme belle, je vois le génie naturel d'un enchantement divin, qui invite à l'ébauche d'une réflexion exigeante et soignée. Il en est de même de l'informel talent où l'esprit s'illustre, de l'intelligence qui habite ou non les têtes plus ou moins à la fête. Je n'y mets pas un point d'honneur, et n'en fait pas l'icône de mes caprices. Simplement, s'impose à moi cette évidence maîtrisée, comme la moins simple des réalités incertaines qui s'illustrent plaisamment.

248 pages

Ou commande directe tarif réduit et frais de port gratuits 18 euros / PAYPAL maxime.delettre0@free.fr

Pour que la vie continue, l'inconnu

De l'inconnu, on tire une force, on s'extrait d'un ciment frais, où le temps vous est compté. Cet inconnu, toujours lui, qui me tire d'un néant où chacun voudrait me voir rester. Je retourne donc en cette aube dorée, où je puise une fraîcheur vivifiante. J'y retourne sur la pointe des pieds, le flair appliqué à se trouver le meilleur angle d'approche.

Je me fonds doucement en l'imperceptible, sans fardeau, porté par le flux léger d'un éther sensible à toutes les échappées, inconcevables en d'autres dispositions. La forme s'invite en mes pensées, pour donner du corps à mes sens. Sens à l'affût comme chiens en chasse. Ils me guident vers d'autres explorations dont l'âme est philosophe, loup des mers ou berger.

Je récolte au-delà du monde où les hommes ont la passion d'eux-mêmes, afin de trouver le sésame d'une émotion libre de droits, sans institution, sans dressage, pour le simple attrait du goût. Le goût pour l'émancipation dispense l'âme d'accepter en sa cour les plus beaux artifices. La beauté gagne à se savoir l'hôte de rien qui ne soit tributaire de l'aspect roi, pour flatteur qu'il se doit en ses affiches et décorums.

J'arrive alors en un point choisi à l'adresse de mes envies...

Ou commande directe tarif réduit et frais de port gratuits 18 euros / PAYPAL maxime.delettre0@free.fr


261 pages

BLOG

FACEBOOK